Sommet Kim-Trump: le vice-président nord-coréen attendu aux Etats-Unis
Noel
Singapour
courses, repas et pressing
Plongez dans l'expérience uex
La Petite Ecole Singapour
Diversifier son patrimoine en achetant de l'or physique
International Medical Center

Sommet Kim-Trump: le vice-président nord-coréen attendu aux Etats-Unis

On pensait tirer un trait sur le sommet tant attendu entre Donald Trump et Kim Jong Un à Singapour le 12 juin. Et bien il semble que l’on puisse à nouveau espérer à 2 semaines du jour J. En effet, le général Kim Yong Chol, vice-président du comité central du Parti des travailleurs de Corée, est attendu aux Etats-Unis pour préparer la rencontre historique.

Mardi 29 mai, Trump n’a d’ailleurs pas caché son enthousiasme sur son moyen de communication préféré, Twitter : « Nous avons constitué une excellente équipe pour nos discussions avec la Corée du Nord. Des rencontres se déroulent actuellement concernant le Sommet, et plus. Kim Yong Chol, le vice-président de la Corée du Nord, se rend en ce moment à New York. Bonne réponse à ma lettre, merci! »

Les deux présidents semblent jouer à « je t’aime, moi non plus » puisque la semaine dernière, en raison de « l’hostilité » du régime de Pyongyang, le président américain avait préféré annuler le rendez-vous jeudi dernier. A présent, le deux gouvernements entament une réconciliation afin de maintenir le sommet du 12 juin à Singapour.

Les deux états se préparent activement notamment au travers de réunions cette semaine. Les relations diplomatiques reprennent donc après les échanges houleux au sujet du nucléaire en Corée du Nord.

Dénucléarisation

Parallèlement, Joseph Hagin secrétaire général adjoint de la présidence américaine, se trouve dans la cité-état pour les derniers détails logistiques du sommet du 12 juin. Kim Chang Son, un proche conseiller de Kim Jong Un, y a aussi été vu.

Restent 15 jours aux diplomates pour parfaire l’organisation et l’ordre du jour de la rencontre. Les Etats-Unis exigent une « dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible » de la Corée du Nord avant tout allègement des sanctions internationales qui pèsent sur le pays asiatique en représailles à ses programmes d’armements balistique et nucléaire. Mais Pyongyang n’ajusqu’alors jamais été enclin à un tel sacrifice. Affaire à suivre.

3 Partages
Partagez3
Tweetez