fbpx
IMC
Noel
Axiom Cours de Soutien Singapour
Sing-Guarantee
Singapour
smilfocus
La Petite Ecole Singapour

7 conseils pour se préparer au baccalauréat par Sebastien Martinez et Axiom Academic

118 Partages

Le processus de mémorisation passe par quatre étapes incontournables : être capable de se motiver, comprendre l’information, la retenir et enfin, l’ancrer sur le long terme (c’est-à-dire ne plus l’oublier). Ce processus, une fois maîtrisé, forme une sorte de cercle vertueux : quand on s’aperçoit que l’on parvient à ancrer ses connaissances, on se sent compétent et on est, de fait, beaucoup plus motivé ! Pour y parvenir, il existe toute une série d’outils et de méthodes à utiliser à chaque étape, et aujourd’hui les experts en formation d’Axiom Academic vous en livrent 7 conseils afin de vous préparer au mieux pour le baccalauréat.

SE MOTIVER

1. Appropriez-vous un espace de travail

Choisissez un lieu dédié à vos séances de travail, pas un endroit où vous avez l’habitude de jouer aux jeux vidéos ou de retrouver vos amis par exemple.

Une fois votre espace de travail choisi, il est impératif de vous couper de toutes les sources de distraction possibles. On éteint son téléphone (ou au moins on le met en silencieux), on oublie la musique ou la télé en fond sonore, bref on fait le vide pour être 100% concentré.

2. N’ayez pas honte de prendre des pauses !

Parole d’expert, il est tout à fait contre-productif de travailler plusieurs heures sans pause. En effet, pour faire court, l’attention a deux modes : un mode « focus » et un plus diffus. Bien sûr, cela varie en fonction de la personne, mais en général il est impossible de rester vraiment focalisé sur une tâche plus de 45 minutes. Passé ce délai, l’esprit décroche et il s’ensuit un sentiment de frustration, voire de démotivation. Donc, la pire des choses à faire, c’est de s’arrêter lorsque vous en avez assez. En fait, il faut faire le contraire. Un peu comme à la télévision, lorsque la publicité arrive au meilleur moment du film : il faut faire une pause quand tout va bien.

Pour cela Sébastien Martinez, le champion français de mémoire, vous conseille d’adopter la technique du Pomodoro : 25 minutes de travail pour 5 minutes de pause, puis une pause plus conséquente au bout de quelques heures. Bien sûr l’esprit n’est pas encore fatigué au bout de 25 minutes, mais cela va justement créer une frustration qui sera cette fois positive : vous aurez envie de vous remettre au travail !

COMPRENDRE SON COURS

3. Identifiez les termes clés

Comme l’a montré le principe de Pareto, 20 % des mots-clés suffisent à couvrir 80 % des compétences et des idées. De même que l’on utilise 20 % de sa garde-robe 80 % du temps. Nul besoin de vouloir retenir votre cours mot à mot, vous devez vous focaliser sur les  20 % du contenu qui vont vous apporter 80 % des informations essentielles à retenir.

4. Sortez du mode linéaire pour « passer en mode visuel »

Les professeurs particuliers d’Axiom Academic entendent souvent leurs étudiants leur dire : « Pour réviser je fais des fiches ». Or, pour eux, « ficher » consiste à mettre les phrases importantes d’un cours sur une fiche, c’est-à-dire faire de l’élagage. C’est une technique assez peu efficace car la transformation des informations n’est que minime.

Selon Sébastien Martinez, la clé réside dans le fait de transformer des notes linéaires (des phrases les unes à la suite des autres) comme on le voit souvent sur les fameuses « fiches » de nos élèves, en notes visuelles. Cela peut passer selon le contenu par des schémas, des tableaux, du Mind Mapping, des frises chronologiques… Le but est de vraiment passer par une restructuration de l’information pour vérifier qu’elle est comprise dans le but de mieux la mémoriser.

MÉMORISER SON COURS

5. Faites appel à tous vos sens et à votre âme d’enfant

Pour mieux mémoriser, il faut d’abord utiliser au maximum ses 5 sens. En effet, plusieurs études montrent qu’à chaque type d’information perçue (visuelle, auditive, tactile, gustative ou sonore) correspond une aire spécifique de notre cerveau. Ainsi, en essayant de mémoriser l’information en sollicitant plusieurs de vos sens, vous multipliez les connexions dans votre cerveau et donc les chances de la récupérer plus tard, lorsque vous en aurez besoin. Important, ne vous mettez aucune limite et inspirez-vous de vos souvenirs et de vos repères personnels !

ANCRER LES NOTIONS

6. Arrêtez de relire vos cours !!

Pour ancrer, il faut répéter. Mais l’erreur classique que font 90 % des étudiants, c’est de relire leurs cours pour réviser. Or il s’agit clairement d’une perte de temps. Pour preuve, des études menées aux États-Unis ont montré que des étudiants qui relisent leurs cours ne s’en souviennent pas mieux que des étudiants qui ne les relisent pas.

Selon les experts d’Axiom Academic la technique la plus efficace pour réviser est celle de la « feuille blanche » : juste après avoir révisé ou directement en sortant d’un cours, écrivez sur une feuille blanche absolument tout ce que vous avez retenu.

Une fois que c’est fait, et uniquement à ce moment, vous pouvez ouvrir votre cours pour le relire et vous corriger. Cela va vous permettre de vous concentrer uniquement sur ce qui vous manquait ou qui était erroné. Vous verrez que vous allez gagner du temps dans vos révisions tout en étant beaucoup plus efficace.

7. Anticipez intelligemment vos périodes de révisions

Une bonne session de révisions doit s’articuler selon trois temps : le temps d’apprentissage (les derniers cours de fin d’année encore récalcitrants), le temps de consolidation des connaissances et enfin la mise en pratique pure, composée d’exercices et d’annales. À mesure que la date fatidique du bac approche, le temps d’apprentissage diminue logiquement, au profit du temps consacré aux rappels et surtout aux annales. Idéalement il faut que chaque notion clé abordée pendant l’année ait été révisée au maximum trois semaines avant l’épreuve.

C’est un objectif ambitieux au vu de la quantité d’informations à revoir avant le baccalauréat mais les astuces abordées dans les points précédents, si elles ont été appliquées assez rigoureusement au cours de l’année, vous y aideront grandement.

En cas de doute ou de retard dans la consolidation de vos connaissances, les professeurs d’Axiom Academic sauront vous motiver, vous aider à comprendre vos cours et vous accompagneront dans la mise en pratique de vos acquis jusqu’au jour J !

Et puis bien évidemment, vous pouvez gagner un temps précieux en vous inscrivant dès maintenant à la formation 100% en ligne proposée par Sébastien Martinez qui vous donnera toutes les clés pour apprendre mieux, plus vite et mémoriser plus durablement avant l’épreuve du bac !

Pour plus d’informations, rdv sur axiom-academic.com

Bon courage à tous 😉

Sébastien et l’équipe d’Axiom Academic

118 Partages

Société mentionnée dans l'article

Tags: — Article sponsorisé : l’article représente le point de vue de l’annonceur avec qui est rédigé le contenu.
118 Partages
Partagez118
Tweetez