fbpx
IMC
Kali
Assurance Sante Singapour
La Petite Ecole
Axiom Cours de Soutien Singapour
ISS
smilfocus

CHIJMES – entre le passé et le présent

Un concert dans la nef d’une église, un mariage peut être ? Rien de très étonnant, on a l’habitude, n’est ce pas ?

De même, les habitants de Singapour semblent bien habitués à ce genre de bâtiment qui semble avoir atterri ici par hasard. C’est plutôt en France que vous vous attendez à le voir, vu son architecture résolument gothique… et en fait, vous n’auriez pas tort. En effet, c’est un prêtre français qui fit ériger cette église par un architecte anglais. C’était la chapelle centrale du complexe du couvent du Saint Enfant Jésus (Convent of the Holy Infant Jesus).

En parcourant les photos de voyages touristiques, vous tomberez souvent sur le commentaire qu’il s’agit d’une église britannique très connue à Singapour. Ce bâtiment d’architecture néogothique est souvent mélangé avec l’église de Saint Andrew. Et ce n’est pas qu’une eglise qui surgit du passé. Son histoire est tachetée d’optimisme, de courage et des idées bien hors du commun.

Par le passé, ce complexe de bâtiments avec l’église au milieu était voué à l’enfance et l’apprentissage. Un couvent oui, mais aussi un orphelinat pour les petites filles abandonnées. Et l’école pour jeunes filles aussi – voilà un fait plutôt révolutionnaire pour l’époque! En effet, la position des petites filles au 19e siècle, n’était pas vraiment propice au développement intellectuel. Au lieu d’être poussées dans une vie future de labeur difficile entrecoupée de naissances, elles apprenaient à lire, à écrire et bien d’autres choses. Et, grâce à la Congrégation des sœurs du Saint Enfant Jésus, avec succès !

En se baladant à travers le complexe d’aujourd’hui, on peut facilement imaginer les voix enfantines qui résonnent sous les voûtes et dans les couloirs ouverts vers le jardin.

Un passé réveillé par le présent

Le temps passe… Le couvent a déménagé depuis longtemps déjà. Les bâtiments sont partiellement détruits par les agissements de l’occupant Japonais et les bombardements. Les bâtiments encore debout sont laissés à l’abandon. Le complexe renaît dans les années ’90 du siècle dernier. Aujourd’hui c’est un haut lieu de rencontres, centre de gastronomie, de beaux magasins ethniques. Le corps de l’église, désormais le Hall CHIJMES, sert d’écrin visuel et sonore pour de nombreux concerts, récitals et représentations dramatiques.

Lors de votre visite, avant de vous faire plaisir dans une des boutiques de notre temps, allez voir la Porte de l’Espoir. C’est le lieu où le passé rencontre le présent. Justement ici, devant cette petite porte grise, des bébés étaient abandonnés à un destin qu’on leur espérait plus clément.

En savoir plus :

  • Situé à Victoria Street, vous pouvez accéder au complexe par un grand nombre de lignes de bus. Le complexe se trouve également très près des stations MRT City Hall, Bras Basah et Esplanade
  • Le complexe est doté d’un grand parking sécurisé et payant. Pour plus de renseignements consultez le site officiel de CHIJMES.
  • Les vitraux de la chapelle sont assemblés à partir du verre peint fabriqué en Belgique.
  • La chapelle et la Caldwell House (l’ancienne maison du prêtre) peuvent être visitées (sous condition qu’aucune cérémonie n’y a lieu).
  • Le complexe est ouvert à partir de 8h jusqu’à 11h PM. Toutefois, ces horaires ne concernent pas forcément les commerces et les restaurants sur place.

Sources utiles :

Page officielle CHIJMES

Wikipédia: CHIJMES

Atlas Obscura: CHIJMES Singapore

 

2 Partages
Partagez2
Tweetez