fbpx
Singapour
La Petite Ecole Singapour
IMC
smilfocus
Sing-Guarantee
Axiom Cours de Soutien Singapour
Noel

Chloé BORGY, une femme positive qui aime les challenges

190 Partages

Nous avons rencontré Chloé Borgy, une femme pétillante et dynamique, qui voit dans chaque situation un nouveau challenge à relever. Arrivée à Singapour en 2017, elle nous partage son parcours, son engagement auprès de la communauté francophone et sa vision du bénévolat.

Bonjour Chloe, merci de nous retrouver aujourd’hui. En introduction, et si tu commençais par te présenter ?

Avec plaisir ! Je suis mariée, j’ai deux garçons de 5 et 8 ans et on est arrivé à Singapour il y a 2 ans.

Avec mon mari, nous sommes tous deux originaires de Saint Etienne : de purs Stéphanois qui sont nés, ont grandi et ont fait leurs études à «Saint E». Le « gaga » (patois stéphanois) est notre langue maternelle, nos enfants ont les tenues officielles des Verts, et nous sommes des fans de Mickey 3D. La seule chose que nous ne revendiquons pas, c’est bien l’accent !

Nous avons ensuite migré dans le sud de la France dès que nous en avons eu l’opportunité (oui, parce que des hivers qui durent jusqu’au mois de mai, c’est un peu lassant à la longue…). Notre vie en terre Biterroise débute alors il y a plus de 10 ans. Nous emménageons dans un charmant petit village du nom de Poilhes, de seulement 600 habitants, 30 élèves dans l’école et pour seule nuisance sonore les canards dans le canal du midi. Car oui, j’aime la nature, la tranquillité, le calme et les vues dégagées sur les vignes et les Pyrénées en arrière-plan !

D’où le contraste avec notre vie aujourd’hui et ce sentiment d’aventure pour toute la famille !

Justement, parle nous de votre départ pour Singapour, c’était quelque chose de programmé ?

Pas du tout ! L’opportunité s’est présentée il y a deux ans ½ sans que l’on s’y attende. A ce moment-là, je viens de quitter depuis peu mon poste de Responsable de centre de profit chez Décathlon. Effectivement, après 6 ans passés dans cette formidable enseigne avec un job qui me passionne, je réalise que, peu à peu, l’équilibre vie pro/vie perso n’y est plus et que j’ai besoin d’un break. La proposition pour Singapour arrive peu de temps après. Nous saisissons cette chance car malgré un peu d’anxiété, nous nous disons : « pas de regret » ! Et nous voilà quittant notre famille, nos amis, et le calme de notre petit village et ses 50 canards, pour vivre cette belle aventure singapourienne !

Comment s’est passée votre arrivée ?

Très bien ! Il faut dire qu’on a plutôt la positive attitude. Et une fois mes garçons ayant fait leur rentrée au LFS, je peux enfin prendre du temps pour moi, à savoir faire du sport : running, Pilates (pour la silhouette), monter à cheval (car c’est ma passion) et enfin faire de la pâtisserie (d’où le besoin de retourner au sport après !).

Mais rapidement arrive le besoin de me stimuler intellectuellement, d’ajouter une dimension professionnelle à cette nouvelle vie. N’étant pas prête à sacrifier mon mois et demi de vacances en France l’été et mes 15 jours à Noel, je me tourne vers le bénévolat en intégrant l’AFS Pro. Je rencontre alors une équipe de professionnelles très complémentaires et je prends la responsabilité du pole un an après. Ensemble nous accompagnons les jobseekers dans leur recherche d’emploi ou de projet professionnel via du partage d’expérience, l’organisation de rencontres avec des professionnels, des ateliers de coaching, de motivation…etc. Je retrouve ainsi une dimension RH, ce qui était mon expertise avant mon expérience Decathlon. Et pour aller plus loin, je suis également une formation en coaching afin de renforcer mes compétences de manager et facilitateur RH.

Est-ce que tu peux du coup nous parler de ta vision du bénévolat ?

Je n’avais jamais fait de bénévolat en association avant. Donc, c’était une réelle découverte. Je vis cela comme une vraie expérience professionnelle dans le sens où lorsque je m’engage dans un projet, j’y mets les mêmes intentions et professionnalisme que si c’était un emploi rémunéré. Je me sens libre d’entreprendre, explorer, transmettre, me challenger… avec le plaisir de collaborer avec des personnes qui partagent les mêmes valeurs. Je prends également beaucoup de plaisir à rencontrer des personnalités passionnantes avec des parcours très inspirants, tant chez les jobseekers qu’au sein de notre réseau de professionnels qui interviennent bénévolement pour l’AFS Pro.

Je considère le bénévolat équivalent à une expérience professionnelle, où on peut s’engager à hauteur de ses envies et disponibilités, et qui doit procurer du plaisir tant par la mission choisie qu’à travers sa dimension sociale – Chloé Borgy.

Pour finir, tu donnes l’impression d’être une personne qui aime les challenges, quel est le prochain ?

Haha, et bien à court terme, que notre liste soit élue au comité de l’AFS lors des élections du 16 avril pour continuer l’aventure au sein de cette belle association, mettre à disposition mes compétences et mon expérience.

Quoi qu’il advienne, j’apprends beaucoup de cette expérience, et je suis ravie de la vivre avec cette formidable équipe. Et puis la vie n’est faite que de rebonds !

190 Partages
190 Partages
Partagez190
Tweetez