fbpx
IMC
Assurance Sante Singapour
Axiom Cours de Soutien Singapour
Kali
Sing-Guarantee
smilfocus

Communication non violente et empathie, les clés de l’épanouissement

Bien communiquer pour bien s’épanouir

La communication est à la base de notre relation avec les autres et intervient dès notre plus jeune âge, avant même l’apprentissage de la parole. Elle se caractérise, très jeune, par des interactions qui débutent avec les cris, les pleurs, les mimiques, les sourires… Toute notre vie, elle joue un double rôle dans notre quotidien : à la fois sur le plan individuel, étant un moyen pour comprendre et apprendre sur soi et sur les autres, mais aussi sur le plan collectif, nous permettant de trouver notre place au sein d’un groupe, d’échanger, de résoudre des conflits, de s’épanouir. Une dimension sociale très présente au sein de La Petite Ecole, où la forte diversité tant au niveau des âges que des nationalités est une richesse qui nous permet de favoriser l’entraide et la bienveillance.

La nécessité d’exprimer ses besoins

Au quotidien, nous sommes constamment confrontés à nos besoins, mais comme nous ne savons pas les reconnaître, et encore moins les écouter, nous avons tendance à les étouffer. De plus, l’humain est enclin à juger, accuser, critiquer et rejeter la faute sur autrui ; à l’école, il nous semble donc impératif d’adopter de façon durable une communication positive au sein de toute la communauté et de reconsidérer notre façon de nous exprimer, d’écouter et d’entrer en relation avec les autres.

Adopter la communication non violente

La communication non violente (CNV) est fondée sur la coopération de l’autre et sur l’identification, la mise en avant de nos propres sentiments et des besoins personnels afin de favoriser les termes non-violents et le dialogue. Développée par le psychologue Marshall B. Rosenberg, elle vise à transformer toute forme de conflits en simples dialogues et cela passe essentiellement par l’écoute, le questionnement, la reformulation et l’empathie. À La Petite Ecole, notre communication repose sur un respect mutuel entre adultes et enfants, une bienveillance qui ne laisse aucune place à la menace ou à la punition. Pour que son cerveau se développe, l’enfant doit se sentir conforté, rassuré.

Sans le facteur stress, l’enfant parvient à comprendre les conséquences de son comportement, à trouver les solutions par lui-même et ainsi à se responsabiliser.

Comprendre et développer l’empathie

L’empathie est une aptitude complexe, définie sous forme de pyramide par Serge Tisseron, avec à la base la résonance émotionnelle, puis l’empathie émotionnelle (observée dès 14 mois chez l’enfant), suivie de l’empathie cognitive (vers 4-5 ans), et enfin l’empathie réciproque et mutuelle. Il est donc essentiel pour nous de former notre équipe pédagogique au complet, afin que chacun développe son empathie, pour parvenir à comprendre l’autre et à l’aider au mieux de nos capacités. Comme l’explique la pédiatre Catherine Gueguen, un cercle vertueux se crée lorsqu’on reçoit de l’empathie : nous devons en recevoir, pour pouvoir faire preuve d’empathie à notre tour. C’est une aptitude qui doit être développée en continu.
empathie

Apprendre à gérer ses émotions

Une émotion est une réaction physiologique courte, permettant au corps de répondre de façon adaptée à un stimulus de l’environnement. Chaque pensée, comportement, intérêt, désir ou croyance est motivé par une émotion, qui elle-même émerge d’un besoin. Afin d’aider les enfants à mieux gérer leurs émotions, il est donc nécessaire de développer leur intelligence émotionnelle : plutôt que de stopper la crise émotionnelle sans comprendre pourquoi, il faut apprendre à vivre avec et à exprimer ses émotions clairement et de façon constructive. Ainsi, au lieu de dire “Ne pleure pas”, demander “Tu es triste? Tu es en colère? Raconte-moi ce qui se passe” afin que l’enfant retrouve son calme et se sente mieux. C’est pourquoi nous organisons à La Petite Ecole des discussions ouvertes sur le sujet, mais aussi des ateliers pratiques de mise en situation.

Nous proposons à notre équipe pédagogique de nombreux outils et solutions à mettre en place dans leurs salles de classe, comme par exemple le coin à émotions, le coussin de la colère ou encore la méditation. Cette dernière fait aujourd’hui partie intégrante de notre routine à la bibliothèque, en début de séance, afin de créer un environnement favorable à l’écoute, et en fin de séance pour une transition dans le calme. Nous avons également la chance de pouvoir proposer aux enfants du Qi Gong, une discipline traditionnelle fondée sur la médecine chinoise, qui repose sur une écoute de son propre corps et des émotions ressenties, aide à canaliser l’énergie vitale et ainsi à mieux exprimer ses émotions.

format ion staff petite ecole

Une démarche qui s’inscrit dans la co-éducation

L’entourage de l’enfant joue un rôle essentiel dans son apprentissage, c’est pourquoi il est primordial d’utiliser un discours et un vocabulaire positifs et encourageants lorsqu’on s’adresse à l’enfant. Pour créer des conditions d’apprentissage optimales, l’enfant doit retrouver le climat de confiance et de sérénité du cocon familial à l’école, d’où une réelle volonté d’inclure la famille dans notre approche pédagogique, par la co-éducation. Non seulement les familles participent à des événements communautaires, des célébrations ponctuelles, et des matinées portes ouvertes en fin de période, mais elles sont aussi invitées à des discussions thématiques menées par des intervenants professionnels, à La Petite Ecole. Ensemble, avec les familles, nous nous engageons à créer un environnement favorable au bien-être de l’enfant, condition indispensable à ses succès académiques et à son épanouissement personnel.

Contacter la Petite Ecole : [email protected]

Sociétés mentionnées dans l'article

Tags: — Article sponsorisé : l’article représente le point de vue de l’annonceur avec qui est rédigé le contenu.
43 Partages
Partagez43
Tweetez