fbpx
Assurance Sante Singapour
IMC
La Petite Ecole
smilfocus

Fin des Letter of Consent(LOC) à Singapour

0 Partages
La fin des LOC (Letter Of Consent) pour les détenteur d’un « dependant pass » vient d’être annoncée
 
SINGAPOUR : Les détenteurs de Dependant’s pass (DP) devront bientôt obtenir un permis de travail au lieu d’une lettre de consentement(LOC) s’ils veulent travailler à Singapour, a déclaré le ministère de la main d’œuvre mercredi (3 mars).
 
Cette mesure vise à aligner les exigences sur celles des autres étrangers travaillant à Singapour, a indiqué le MOM.
 
Les entreprises qui embauchent des titulaires de DP devront donc se conformer aux conditions d’embauche des travailleurs étrangers, notamment le salaire de qualification, les quotas et les prélèvements applicables.
 
À partir du 1er mai, les titulaires de DP devront demander un permis de travail applicable, tel qu’un Employment Pass, un S Pass ou un permis de travail, plutôt que la lettre de consentement qu’ils utilisent actuellement.
 
Les personnes travaillant sur une lettre de consentement seront autorisées à continuer à travailler jusqu’à son expiration. Après cela, les employeurs devront demander un permis de travail.
 
Les détenteurs de DP travaillant à Singapour avec une lettre de consentement représentent environ 1 % de tous les détenteurs de permis de travail, a déclaré la ministre de la main-d’œuvre, Josephine Teo, dans son discours devant la commission des approvisionnements, mercredi.
A noter que les conjoints en LTVP mariés à un ou une singapourien peuvent toujours bénéficier des LOC.
 
LES TITULAIRES DE DP QUI DIRIGENT DES ENTREPRISES
 
Les titulaires de DP qui sont propriétaires d’entreprises seront autorisés à poursuivre leurs activités si celles-ci créent des emplois locaux.
 
Ils devront être soit le propriétaire unique, soit l’associé ou le directeur avec au moins 30 % de participation dans l’entreprise. L’entreprise doit embaucher au moins un Singapourien ou un résident permanent qui gagne au moins 1 400 dollars singapouriens et reçoit des contributions du Fonds central de prévoyance (CPF) pendant au moins trois mois.
 
Ceux qui ne remplissent pas ces critères peuvent continuer à gérer leur entreprise sur la base de leur lettre de consentement existante jusqu’à son expiration, ou demander une prolongation unique jusqu’au 30 avril 2022, quand ils renouvelleront leur prochain DP.
 
S’ils souhaitent créer une nouvelle entreprise, ils peuvent demander une lettre de consentement, mais doivent également remplir ces conditions.
 
Plus de détails seront annoncés le 1er mai, a déclaré le ministère de la main-d’œuvre.
 
La fin des LOC est un coup dur pour toute la communauté des expatriés.
C’était la dernière possibilité pour les conjoints en DP de décrocher un travail sans être soumis aux problèmes de quotas.
 
Source : CNA 
0 Partages
0 Partages
Partagez
Tweetez