fbpx
Kali
Assurance Sante Singapour
ISS
Axiom Cours de Soutien Singapour
smilfocus
IMC
La Petite Ecole

Imposition et déclaration d’impôt pour les particuliers à Singapour

Article complet sur l’impôt pour les particuliers à Singapour : taux d’imposition, déductions d’impôts et déclaration de revenu.

Le coût de la vie élevé à Singapour est un fait souvent répété dans les médias quand on parle de Singapour. Et pourtant, la cité-état reste très attractive : confort de vie, sécurité, qualité des soins, variété de la nourriture et position géographique en Asie… et un point très apprécié des européens et canadiens…la fiscalité.

Voyons cela ensemble.

Qui est imposable ?

Tout d’abord, il faut bien savoir que tout le monde n’est pas imposable de la même façon. Il ne suffit pas de s’expatrier à Singapour : vous devez y avoir passé un certain temps, et y avoir travaillé pour être imposable.

Ainsi, vous êtes considéré comme étant imposable, si :

  • Vous êtes citoyen de Singapour ou bien résident permanent – vous y vivez et travaillez (des absences temporaires comme des vacances ne comptent pas)
  • Vous êtes étranger, mais vous avez vécu à Singapour pendant au moins 183 jours au cours de l’année précédente.
    Remarque :
    Si vous avez travaillé de 61 à 182 jours, bien que non-résident aux yeux de l’Etat, vous aurez des impôts à payer.Vous serez imposé à hauteur soit de 15% ou 20% (en fonction du poste occupé), soit selon le taux progressif présenté dans le tableau. Le montant le plus élevé est retenu.
    – Si vous avez travaillé jusqu’à 60 jours, vous êtes non-imposables selon la loi de Singapour.
  • Vous avez gagné au moins 22 000 SGD l’année précédente.

Taux d’imposition

Bien que le système d’imposition de Singapour présente quelques similitudes avec, par exemple, le système français, il est également clair que les taux sont bien plus avantageux.

Mais n’oublions pas que l’on ne cotise ni pour sa retraite, ni pour le chômage, ni la sécurité sociale ici. C’est à prévoir par vous même.

Voici une simulation de calcul d’impôt avec 3 salaires différents, et aucune déduction (nous verrons plus bas les déductions existantes) :

  1. Salaire annuel de 50 000 SGD – Montant de l’impot : 1 250 SGD – Pourcentage du revenu : 2.5%
  2. Salaire annuel de 100 000 SGD – Montant de l’impot : 5 650 SGD – Pourcentage du revenu : 5.65%
  3. Salaire annuel de 200 000 SGD – Montant de l’impot : 21 150 SGD – Pourcentage du revenu : 10.57%

Pour un calcul ultra-rapide de votre imposition à partir de votre salaire, utilisez ce calculateur d’impôt pour particuliers.

A savoir :

  • Le taux d’imposition est progressif, allant de 0 jusqu’à 22% pour des montants de plus de 320 000 SGD
  • Contrairement à la majorité des pays occidentaux, il n’y a pas d’impôts sur le gain capital, sur la fortune, ni sur l’héritage.
  • Les revenus perçus à Singapour sont les seuls à être imposables. Si vous avez gagné quelque chose hors du pays, cela ne rentre pas dans le calcul des impôts. Il est cependant important de préciser que si vos revenus hors Singapour sont en relation avec votre emploi à Singapour, vos revenus seront alors ajoutés au montant à la masse imposable.

Et maintenant voici le barème d’imposition :

 

Revenus contre dépenses et montant pris en compte selon l’IRAS

 

Quels revenus déclarer ?

Tout d’abord vos revenus en tant que salarié. Il faut inclure votre salaire, les bonus (exceptionnels ou annuels), les compensations pour les frais de transport ou repas, et même les gains issus des stocks options, voir la liste complète.

Jusque la rien de compliqué, surtout que dans de nombreux cette information est directement envoyée par votre employeur à l’IRAS.

Mais tout se complique pour les revenus suivants.

Les revenus issus de l’étranger, de votre profession libérale, de partenariats commerciaux, entrent dans la catégorie « Income from Trade, Business, Profession or Vocation » et peuvent être à déclarer.

Enfin, les gains issus de vos investissements ou biens immobiliers ne sont pas imposables, mais renseignez-vous sur les exceptions :

  1. Les dividendes
  2. Les intérêts
  3. Revenus locatifs
  4. Royalties

Les gains en capital ne sont pas à déclarer car non imposables à Singapour.

Voilà pour les revenus à déclarer, voyons maintenant les différentes déductions existantes à Singapour.

Déductions et Abattements fiscaux

  • Dons – vos dons aux associations caritatives sont déduites de vos impôts. A noter toutefois que le don doit concerner une association à Singapour. Pour en savoir plus, rendez-vous ici.
  • Déduction sur le revenu – ce droit concerne chaque employé (salarié), les personnes qui possèdent un business, ou bien chaque personne handicapée employée. La déduction est calculée par tranche d’âge.

 

  • Assistance épouse / assistance épouse handicapée – s’adresse a priori aux hommes. Vous pouvez demander ce genre de déduction si vous avez supporté matériellement votre épouse (ou qu’elle n’a pas gagné plus de 4.000 SGD au cours de l’année précédente. Il en va de même si vous êtes légalement séparés ou bien si votre épouse est handicapée. Bien entendu, si vous avez divorcé et que vous versez une pension alimentaire, cela ne sera pas retenu comme raison valable pour une déduction.
    Rendez-vous ici pour plus d’informations sur ce genre de déduction.
  • Enfant(s) à charge (QCR) / Enfant handicapé à charge – depuis 2015, il est possible de demander ce genre de déduction si vous êtes à charge d’un (ou plusieurs !) enfant naturel ou adopté. L’enfant n’est, bien entendu, pas marié.


Pour apprendre plus à ce sujet, rendez-vous ici.

  • Si vous employez une aide à domicile (helper), comme en France, vous bénéficierez d’une déduction.
    Attention cependant cette réduction s’adresse aux femmes mariées qui travaillent. Et cela, peu importe QUI (homme ou femme) aura réellement payé l’employé de maison. Une option pour femmes (employées) seules est également proposée par le gouvernement.

  • Dépenses professionnelles – certaines dépenses peuvent être déduites, à conditions qu’elles n’aient pas déjà été remboursées par votre employeur. Par exemple, les dépenses de transport (taxi pour aller à un rendez-vous client), inscriptions à des événements pro, invitation de clients au restaurant etc…
  • Vous voulez en apprendre plus ? C’est ici !

Remplir sa déclaration de revenu

Ici, le revenu n’est pas (encore?) imposé à la source, vous devrez donc déclarer vos revenus une fois par an auprès de l’IRAS (Inland Revenue Authority of Singapore : le Trésor Public de Singapour).

La date limite pour la déclaration tourne autour du 15 avril (le 18 avril pour 2020 – Edit: reporté au 31 mai à cause du covid-19), et le gouvernement vous enverra un ou deux SMS de rappel avant.

Pour remplir votre déclaration rendez-vous sur mytax.iras.gov.sg muni de votre votre Singpass.

Le NOA et le paiement

Une fois votre déclaration envoyée, vous recevrez votre NOA (Notice of Assessment), qui vous informera du montant de votre impôt à payer. En cas de problème (ou désaccord), vous avez 30 jours pour contacter l’IRAS.

Pour payer vos impôts vous pouvez utiliser le service GIRO (General Interbank Recurring Order ) pour payer par mensualité, sans intérêt.

Vous pouvez également opter pour un paiement électronique ou par téléphone. Vous trouverez toutes les options de paiement électronique ici.

A vos fiches, partez !

Vous venez de voir, déclarer ses revenus n’est pas très compliqué à Singapour. Vous le constaterez très vite par vous-même. De plus, Singapour prend très au sérieux le côté social de la loi, d’où un nombre assez important de déductions en tout genre, sans oublier une façon très aisée pour effectuer ses paiements.

Bien entendu, on n’oublie pas que les peines en cas de non-paiement restent importantes (on ne transige pas avec la loi à Singapour de toute façon).

Alors qu’attendez-vous ? A vos fiches… partez !

Ressources utiles

Pour être mis en relation avec un expert qui pourra vous accompagner pour votre déclaration contactez-nous.

Calculez rapidement votre impôt  avec notre calculateur.

A lire également

4 Partages
Partagez4
Tweetez