fbpx
smilfocus
Axiom Cours de Soutien Singapour
IMC
ISS
Assurance Sante Singapour
La Petite Ecole
Kali

Quel Visa faut-il pour vivre à Singapour en 2021 ?

EP, DP, STVP, LTVP, LOC… Les abréviations font le malheur de tout le nouvel arrivant dans un pays. Rappelez-vous : pour les ressortissants français, l’ASSEDIC, la CAF, la CPAM ont un sens n’est-ce pas ? Pourtant, votre nouvel ami qui vient juste d’arriver en France se retrouvera perdu devant un tas d’abréviation qui ne lui disent rien. Alors que tout le monde autour semble jouer au ping-pong avec, en toute maîtrise de ces acronymes!

Et bien à Singapour c’est pareil, et encore l’on parle juste des visas.

Selon le motif de votre venue à Singapour, vous devrez obtenir visa en adéquation avec votre statut familial et votre activité sur place.

Nous distinguons à Singapour 5 grands types de visas :

  1. Le visa de travail
  2. Les visas pour les membres de la famille
  3. Le visa de stage (WHP)
  4. Le visa étudiant
  5. L’exemption de visa pour les touristes.

Alors avant de faire vos valises, assurez-vous d’avoir les documents nécessaires et vos papiers en règle pour ne pas avoir de mauvaise surprise à l’arrivée. Ce n’est pas pour rien que l’état de Singapour est mondialement connu pour sa fermeté.

1 / Les différents visas de travail à Singapour

Singapour interdit strictement tout étranger de travailler sur son territoire sans permis adéquat. Veillez donc à bien avoir un titre de travail avant de débuter toute activité professionnelle. La demande du visa de travail se fait toujours par votre employeur, néanmoins vous devrez vous rendre vous-même à la MOM pour retirez votre premier visa en main propre.

Il en existe plusieurs qui se différencient selon l’activité, le salaire et le niveau d’étude de son détenteur. Voici ceux qui correspondront le plus souvent à votre situation :

a) L’Employment Pass, le plus courant

Un « Employment Pass » ou EP est un visa de travail singapourien délivré par le ministère de la main-d’œuvre de Singapour (MOM) aux employés professionnels étrangers, aux cadres supérieurs.

Avec ce visa vous devenez aussi officiellement un « long term resident », ce qui vous permet de rentrer et de sortir du pays autant de fois que vous le souhaitez durant sa validité (Multiple Entry Visa), sans avoir à demander de visa d’entrée particulière. Sa durée est d’un à deux ans. Il est possible de le renouveler plusieurs fois.

Pour obtenir votre EP, vous n’aurez rien à faire, votre employeur va s’en charger. C’est lui qui en fera la demande, en ligne, à travers le portail que le MOM (Ministry Of Manpower) a mis en place.

Conditions d’éligibilité et salaires minimum

Avant d’obtenir un EP, il faut bien savoir qu’il existe plusieurs conditions avant qu’une demande soit prise en considération. A priori, les employeurs le savent déjà, mais il important que vous le sachiez aussi.

LA condition sine qua non est le montant du salaire minimum du travailleur expatrié. Celle-ci a été mise à jour en août 2020 et stipule qu’un étranger peut prétendre à un EP, si le montant minimum de son salaire est de* :

  • 4500 SGD à partir du 1 septembre 2020
  • 5000 SGD à partir du 1 décembre 2020

*De nouveaux critères salariaux devraient être mis à jour le 1 mai 2021.

Attention, il s’agit des salaires minimums et pour les jeunes actifs uniquement. Pour un manager de quarante ans et plus, le gouvernement a indiqué exiger un salaire deux fois supérieur au minimum requis. En d’autres termes, si vous avez 40 ans le salaire minimum requis passe à 9 000 dollars.

Dernier point important au sujet du salaire minimum : plus vous venez avec une famille nombreuses plus le salaire minimum requis est élevé. Singapour souhaitez s’assurer que vous disposer d’un salaire suffisant pour subvenir aux besoins de toute votre famille. Par exemple afin que votre conjoint obtienne un Dependant Pass (voir plus bas), votre salaire minimum doit être de 6 000$. Le gouvernement ne donne pas de chiffre officiel en fonction du nombre d’enfants, mais dans les fait on a pu constater qu’ils attendait 1000 à 2000$ de plus de salaire par enfant.

La deuxième condition, c’est qu’aucun singapourien ne soit qualifié ou disponible pour effectuer ce travail à votre place.

*Singapour, comme toutes les autres économies développées, souhaitent naturellement employer la population locale, qui a, d’ailleurs, la priorité. Du coup, les sociétés peuvent faire appel à un étranger quand il n’y a pas de professionnels locaux. Les professionnels étrangers sont alors acceptés dans le but d’entrainer et aider les futurs employés locaux.

La troisième condition concerne les quotas. Les entreprises sont soumises à des quotas limitant le nombre de salariés étrangers par rapport aux salariés locaux . Dans le cas des EP, le gouvernement n’a pas communiqué officiellement sur les quotas exacts des entreprises mais surveille de très près les ratios employé locaux/employés étrangers.

Le retrait de votre visa

Une fois votre demande de visa accepté, votre employeur vous fournira un IPA valide 6 mois, et vous pourrez vous rendre à la MOM pour faire la prise d’empreinte digitale et la photo nécessaire pour l’impression de votre visas. Il vous faudra alors soit revenir pour le retirer soit il sera expédié chez vous ou votre employer. Voir l’article « Mon tout premier visa, comment ça se passe? » pour cette étape cruciale par laquelle nous somme tous passée.

L’EP en Chef

Si vous arrivez avec votre conjoint ou tout votre famille, votre EP devient alors la visa principal (Main Visa) de la famille et tous les visas de votre famille dépendront du votre. Cela signifie que le jour ou votre visa se termine, le leur se terminera aussi. L’EP est habituellement annulé au plus tôt le jour après la fin de votre emploi, et sinon dans les 7 jours qui suivent, par votre ex-employeur ou par un EA (employment agent).

Quand votre visa expire

Si votre EP se termine pour une raison ou une autre (démission, fin de contrat…), il fera place à un visa de court séjour : le STVP(Short Term Visit Pass). Il est automatiquement lié à votre nom (avec la date de l’expiration de votre EP) et vous sera remis avec une lettre officielle – vous devrez le montrer à l’agent à la sortie de la ville-Etat. Il est possible de le prolonger – apprenez plus sur les conditions ici (LIEN article principal !!!)

b) Le S pass

Pour les employés de niveau intermédiaire et dont le salaire est plus de 2 500 SGD. Il requiert un diplôme d’études supérieur ou certains diplômes techniques ainsi qu’une certaine expérience dans le domaine visé. Ce titre est lui aussi valable 2 ans et est aussi renouvelable.

Il n’y a pas de salaire maximum donc vous pouvez très bien vous voir offrir un S pass avec un salaire de 6 000 $. Parfois les entreprises préfèrent demander un S Pass qu’un EP, notamment car les critères de salaires minimums sont moins élevés.

Salaires minimums pour EP et S Pass

Voici un résumé des salaires minimums requis par type de visa de travail à Singapour.

c) L’EntrePass

Si vous souhaitez démarrer votre activité à Singapour, c’est le permis qui vous permettra d’y travailler. Il nécessite qu’une banque locale se porte caution pour vous à hauteur d’au moins 50 000 SGD. Il est renouvelable et valable 1 an.

Tous ces titres de travail permettent à leur détenteur d’être accompagné de leur éventuel conjoint et enfant(s) de moins de 21 ans, pour lesquels un visa spécifique, décrit ci-après, leur est attribué.

d) Le Personalised Employment Pass

Le Personalised Employment Pass (PEP) fait un peu bande à part. Ce visa de travail s’adresse aux niveaux de revenus qui explosent les plafonds de verre. Il vous sera délivré si vous avez gagné – sur les 6 mois précédant votre arrivée à Singapour – un salaire mensuel minimum de 18 000 SGD (env. 11 000 €). Et votre revenu à Singapour devra être de 12000 SGD/mois au bas mot.
Certaines professions, comme journalistes ou producteurs ne peuvent y prétendre.

 

2/ Les visas pour la famille d’un détenteur de permis de travail

Le détenteur de ce type de visa est obligatoirement rattaché à une personne qui détient un visa de travail, généralement un EP, et dont le salaire est au minimum 6000 SGD. La durée d’un visa pour la famille est callée sur celle du visa de travail, elle ne peut être supérieure. On distingue deux types de visa familial :

  1. Le Dependant Pass : pour les couples mariés ;
  2. Le Long Term Visit Pass : pour le conjoint non marié.

Ces visas sont plus simples à obtenir qu’un Employment Pass et leurs durées reposent, sur celle de l’Employment Pass du conjoint.

a) Le Dependant Pass

Visas pour couple marié

Le Dependant Pass (DP pour les amis !), permet aux membres de la famille immédiate du titulaire d’un visa de travail (Employment Pass / EntrePass / PEP / S Pass) de vivre à Singapour. Pour bénéficier des privilèges des personnes à charge, le titulaire du visa de travail de parrainage doit avoir un salaire mensuel minimum de 6 000 SGD (applicable pour l’Employment Pass / PEP / S Pass).

Le détenteur d’un DP pourra travailler une fois que son nouvel employeur aura demandé et obtenu une LOC (Letter of Consent). L’avantage de la LOC est qu’elle n’est soumis à aucun quotas, donc pour un employeur est plus simple de recruter une personne en DP, qu’un étranger ou un détenteur de LTVP. Voir la masterclass « Job à Singapour » qui détaille les difficultés rencontrées quand on cherche un emploi à Singapour en tant qu’étranger.

La validité du DP est étroitement liée à l’EP principal. Il est donc annulé automatiquement en cas de l’annulation de l’EP de votre conjoint qui travaille. Il peut également être annulé à la demande du détenteur de l’EP (principal), dans certains cas spécifiques, comme, par exemple lors d’un divorce*. Dans tous les cas, c’est l’employeur de celui-ci ou un agent de travail assermenté (EA) qui le fera. L’effet est immédiat, avec un STVP généré pour préparer le départ.
——————————–
*Il faut bien savoir que dans le cas d’un divorce ou d’un autre changement familial entrainant le changement de statut, il faut absolument contacter un avocat de droit familial, afin de bénéficier de toutes les aides nécessaires.

b) Le Long Term Visit Pass

Visas pour couple non marié

Le Long Term Visit Pass(LTVP) – est un visa de séjour de longue durée pour le conjoint non marié(concubin) mais néanmoins pacsés ou pouvant montrer qu’ils vivent ensemble (concept de « common-law spouse » en anglais). Il faudra passer par l’ambassade française de Singapour afin d’obtenir le certificat de « common-law relationship ».

Le détenteur d’un LTVP peut chercher un travail, mais contrairement au détenteur d’un DP avec LOC, son employeur futur devra entamer la procédure d’obtention d’un EP, ou S Pass. Voir la masterclass « Job à Singapour » qui détaille les difficultés rencontrées par les conjoints en LTVP à la recherche d’un poste à Singapour.

Comme pour un DP, dans le cas de l’annulation de l’EP, le LTVP prendra fin automatiquement et sera transformé en Short Term Visit Pass.

3/ Le visa pour un stagiaire à Singapour

Même si ce n’est que pour moins 3 mois, vous devez vous munir d’un visa pour effectuer votre stage à Singapour. Les étudiants ont recourt à l’une de ces deux solutions :

a) Le fameux Programme Vacances Travail (Working Holiday Program)

Le WHP équivalent local du PVT. Réservé aux personnes de moins de 26 ans il permet aux étudiants de faire un stage à Singapour d’une durée de 6 mois maximums. La demande pour l’obtention de ce visa est à effectuer par l’étudiant lui même. La réponse est obtenu en 4 semaines maximums. A savoir qu’à un instant T 2 000 détenteurs de WHP sont autorisé à Singapour. Ce qui fait que parfois une demande peut etre rejeté sans raison apparente puis accepté quelques semaines après.

Pour pouvoir effectuer un stage à Singapour il faut avoir étudié dans un des pays suivants : Australie, France, Allemagne, Hong Kong, Japon, New Zealand, Suisse, UK et USA.

Pour votre dossier de demande de visa de stage, il faudra vous munir des éléments suivants.

Si vous êtes déjà diplômé :

  • Une copie de votre passeport
  • Une copie de votre diplôme et de vos relevés de notes.

Si vous êtes encore étudiant :

  • Une copie de votre passeport
  • Une lettre de votre université indiquant votre inscription, votre nom, votre nationalité/citoyenneté et votre date de naissance. La lettre ne doit pas être datée de plus de 3 mois avant la date de la demande.
  • Une copie de votre carte d’étudiant de l’université.
  • Une copie de votre visa d’étudiant (si vous êtes un étudiant étranger à l’université). Si vous n’avez pas de visa d’étudiant, veuillez télécharger une lettre d’explication.

Note : Si les documents de votre université ne sont pas en anglais, veuillez soumettre une copie du document original et une traduction officielle en anglais certifiée par l’université.

Faites votre demande de visa en ligne ici, cela vous coutera 175$ + 30$ (option sortie multiples du territoire) une fois la demande acceptée.

Plus d’info sur comment décrocher un stage à Singapour dans cette « FAQ Stage Singapour ». et rendez-vous dans le groupe Facebook « Stage et VIE à Singapour« 

b) Le Training Work permit

Une autre possibilité pour effectuer son stage à Singapour. Celui-ci aussi n’est disponible qu’aux étudiants, mais est plus contraignant pour l’entreprise d’accueil qui est soumise à des quotas et des charges supplémentaires (comme fournir une assurance médicale au stagiaire). Comme le visa vacances-travail, il est valable 6 mois.

4/ Le visas pour les étudiants

Vous souhaitez étudier dans un des universités internationalement reconnues de Singapour ? Le Student Pass est le titre de séjour qu’il vous faut. Les procédures diffèrent selon ce que vous étudiez et l’établissement dans lequel vous comptez faire vos études. Pour obtenir votre visa il faut déjà être accepté par l’école. Ensuite l’école vous fournira un numéro de référence et vous expliquera les démarche à effectuer pour votre demande de visas. Les questions relatives à l’obtention de ce visa sont disponibles ici.

5/ Les visas touristes

En tant que touriste français ou européens pour un séjour de moins de 90 jours, aucun visa n’est nécessaire. Grâce à l’exemption de visa, vous n’avez plus à effectuer de demande à l’ambassade, mais des pièces justificatives vous seront toute de même nécessaires pour que tout se passe bien avec l’officier de l’immigration de l’aéroport, à savoir :

  • Un billet de retour ;
  • Une preuve de fonds suffisants pour la période du séjour ;
  • Vérifiez que votre passeport est bien valide plus de 6 mois après la date de sortie de Singapour.

Pour plus d’informations à ce sujet ou concernant d’autres nationalités, consultez l’article « Faut-il un visa pour Singapour ».

Conclusion

Les lois sur les titres de séjours évoluant régulièrement, nous ne saurons que trop vous conseiller de vous informer sur les sites officiels des autorités de Singapour avant de vous y rendre. Rendez-vous sur le site du ministère des affaires étrangères singapourien (MFA) pour les questions relatives aux titres de travail, et le site de l’autorité de l’immigration (ICA) pour tout ce qui concerne l’immigration en général.

42 Partages
Partagez42
Tweetez