fbpx
IMC
Assurance Sante Singapour
smilfocus
Axiom Cours de Soutien Singapour
Sing-Guarantee

Sabrina Zuber, une artiste aux multiples facettes qui suit ses rêves d’enfant

249 Partages

Bonjour Sabrina, merci de nous retrouver aujourd’hui. En introduction, et si tu commençais par te présenter ?

Je suis italienne et depuis quelques années, j’ai aussi la nationalité française. J’ai vécu et travaillé en Allemagne pendant 8 ans, puis 5 ans en France, à Strasbourg, qui est la ville natale de mon mari, avant d’arriver à Singapour il y 15 ans.

Nous avons 2 filles, de 20 et 18 ans, qui poursuivent leurs études universitaires en Europe (UK et Pays Bas) après avoir suivi leur parcours scolaire au Lycée Français de Singapour. J’aime aussi ajouter que nous avons deux chats, singapouriens !

Raconte-nous un peu ton parcours

Diplômée en langues et littératures étrangères, dans la superbe ville de Florence, j’ai quitté l’Italie pour m’installer et travailler en Allemagne, où j’ai rencontré mon mari. J’ai ensuite obtenu un Master en gestion de projet culturel à Strasbourg.

Enfant, je rêvais d’être danseuse étoile

En parallèle de mes études, j’ai développé une passion pour le sport, la danse (enfant, je rêvais d’être danseuse étoile) et la musique classique avec des études de piano au Conservatoire.

Ces disciplines m’ont accompagnées dans chaque déménagement et ont facilité mon intégration lors de mes différentes expatriations.

Comme beaucoup d’entre nous, j’ai suivi mon mari à Singapour et très rapidement j’ai eu envie et besoin de développer mon projet professionnel. J’ai pris quelques mois pour peaufiner l’idée de travailler dans le secteur culturel et je me suis lancée dans cette nouvelle aventure.

Comment s’est passée ton arrivée à Singapour ?

J’avoue que mon premier ressenti n’a pas été très positif : je me suis sentie perdue entre tous ces centres commerciaux et la folie du shopping. Je me suis demandée comment assouvir ma passion pour les arts et la culture.

Heureusement, j’ai rapidement découvert les musées et les théâtres (même s’il y a 15 ans la scène culturelle était plus modeste que celle d’aujourd’hui).

J’ai eu l’opportunité de présenter un projet au Musée de Civilisations Asiatiques peu de temps après mon arrivée et quelques mois plus tard mon projet a pris de l’ampleur. Enthousiaste, confiante et travailleuse, j’ai depuis enchainé différents projets sans m’arrêter.

Tu es très investie dans la vie artistique à Singapour

Après le projet au Musée de Civilisations Asiatiques et ma première participation à une production d’opéra par le Singapore Lyric Opéra, les 15 années ici sont passées sans que je m’en rende compte.

J’ai travaillé et travaille encore avec Esplanade Theatres, The Arts House, le National Museum, les ambassades d’Italie et de France lors de festivals, le National Arts Council sur leurs programmes éducatifs.

J’ai d’abord créé une agence de consulting pour projets artistiques (Arsmedia) puis une association à but non lucratif, Bellepoque, qui crée et produit des nouvelles créations de musique et théâtre.

Depuis 2018 je travaille comme chef de projet pour la National Gallery et suis music curator pour leur programme musique « Resonates with ».

Je chante aussi comme soprano soliste dans différentes productions et dirige le trio musicale Les Grisettes.

Je suis également diplômée comme enseignante de yoga, et pratique le tai chi et le qi gong.

Ton prochain Challenge

Je suis de nature très curieuse. J’ai constamment besoin de découvrir des nouveaux domaines, d’expérimenter et apprendre.

Le rêve ultime serait de bâtir un centre de création artistique où toutes les disciplines puissent s’entremêler

Lors du départ d’une amie italienne, enseignante de danse jazz et fondatrice de Danza Attitude, j’ai décidé de reprendre son activité pour revenir ainsi à l’un de mes premiers amours : la danse.

Avec le projet Danza Attitude je souhaite d’une part consolider ce que mon amie a mis en place, et de l’autre part je souhaiterais développer une véritable communauté autour de la danse qui est, pour moi, un superbe langage universel mêlant mouvement, musique et interprétation théâtrale.

Je travaille aujourd’hui en étroite collaboration avec Ardella Bang, notre enseignante de moderne jazz pour développer des cours attractifs et passionnants.

Le rêve ultime serait de bâtir un centre de création artistique où toutes les disciplines puissent s’entremêler, un lieu où élèves, professionnels et passionnés trouvent un espace libre et fertile pour créer, se former et échanger.

Photo Crédit : Lee Kok Hong

Photo Crédit – Image en-tête : Anne Valluy

249 Partages
Tags: — Article sponsorisé : l’article représente le point de vue de l’annonceur avec qui est rédigé le contenu.
249 Partages
Partagez249
Tweetez