fbpx
Axiom Cours de Soutien Singapour
Kali
Assurance Sante Singapour
IMC
La Petite Ecole
smilfocus
ISS

Livreur à vélo pour une cause

160 Partages

Comment mettre à profit le télé-travail imposé pendant la durée du Covid-19, et rendre service à la communauté ?

Jérôme Ah-Soon, un français à Singapour depuis 6 ans s’est posé la question, et il a décidé de rejoindre le mouvement lancé par Anthony Houlahan : devenir livreur à vélo afin de financer la campagne « Food delivery rider for charity » qui soutient les enfants atteints du cancer.

Nous avons voulu en savoir plus.

Pourquoi as-tu décidé de te joindre à cette campagne assez originale ?

En fait, c’était plutôt la question inverse de “pourquoi pas ?” que je me suis en fait posé. Comme tout le monde pendant cette période de Covid, je me suis retrouve coincé à travailler à la maison avec tout le temps normalement passé dans les transports ou en voyage d’affaire de disponible. Autant de temps que je souhaitais à présent mettre à profit d’activités que je n’avais jamais l’occasion de réaliser. Participer à une action caritative pour pouvoir rendre à la communauté et me motiver à un peu plus d’exercices faisaient partie de cette liste. Aussi, lorsque j’ai eu connaissance de l’initiative géniale d’Anthony qui combinait les deux et proposait à d’autres personnes de se joindre à lui, ça a fait tilt et je me suis dit que je n’avais aucune excuse pour ne pas le faire, d’autant plus qu’Anthony et moi sommes d’anciens collègues.

J’ai également récemment eu dans mon entourage plusieurs personnes dont la vie a été largement bouleversée par des cas diagnostiqués de cancer et comprends à quel point le support émotionnel et social est important, surtout lorsqu’il s’agit d’enfants.

En quoi consiste donc cette campagne ?

Depuis le début du Covid et encore pour quelques temps je pense, il y a eu une forte augmentation de la demande en livraison de repas pour laquelle il n’y avait pas assez de livreurs. Aussi, l’idée est d’assurer des livraisons en s’enregistrant comme livreur chez Foodpanda, et de reverser l’argent ainsi gagné à la Children’s Cancer Foundation. C’est ce qu’Anthony a réalisé pendant déjà plus de 60 jours, en plus d’attirer l’attention de médias tels que ChannelNewsAsia ou la BBC pour communiquer sur sa campagne. 110 000 SGD ont ainsi pu être récoltés jusque-là au total, en comptabilisant les frais de livraison récoltés et les donations reçues. Et ce n’est pas fini, il nous reste encore une semaine jusqu’au 28 juin pour continuer cette campagne.

La livraison de repas est sans aucun doute assez diffèrent de ton rôle de business development en telecom. Quelle expérience en tires tu ?

C’est un travail assez dur en fait. En plus de l’effort physique, il y a toute la difficulté de trouver la bonne adresse ou le bon food stall ce qui est loin d’être évident. L’application de livraison a également un décompte sonore similaire à celui d’une minuterie d’explosif si l’on dépasse le temps de livraison normalement prévu, ce qui rajoute énormément au stress ! Par ailleurs, en cette période de Covid, la plupart des clients demandent à ce que le repas soit juste posé devant la porte et attendent que le livreur soit parti pour ouvrir la porte. Bien que cela soit une bonne pratique de précaution sanitaire, cela donne un côté très froid et impersonnel au travail. Dans tous les cas, je prends aussi cela comme un challenge et cela me donne plus de sens que d’effectuer des boucles en vélo autour de Singapour. Cela me permet également d’apprécier le travail réalisé par tous les livreurs que nous utilisons au quotidien.

Donc si je commande sur foodpanda demain, des chances de te voir sonner à ma porte ?

Cela va dépendre de mon shift et des commandes qui me seront assignées. Bien qu’il soit plus efficace de toujours servir sur la même zone pour connaitre au mieux toutes les adresses, je prends aussi cela comme une exploration, et j’essaye de varier là où je vais. Des amis m’ont reconnu pendant une de mes livraisons et j’ai même livré à l’un des endroits où j’habitais avant.

Peux-tu nous en dire davantage sur la Children’s Cancer Foundation et comment nous aussi pouvons supporter cette campagne ?

Cette agence de service social a pour mission d’améliorer la qualité de vie des enfants diagnostiqués d’un cancer ainsi que de leur famille. En plus du support médical, il est également important d’apporter tout le soutien psychosocial a un enfant atteint ainsi qu’à ses proches pour lui permettre le meilleur rétablissement possible. Par exemple, la CCF aide les enfants qui ne sont plus hospitalisés à pouvoir retourner à l’école, propose des jeux thérapeutiques dans les hôpitaux pour améliorer leur bien-être, ou encore à informe et éduque les personnes s’occupant des patients dans leur quotidien. La CCF a déjà soutenu plus de 3000 cas à Singapour, et tous les ans, ce sont 160 enfants de plus qui sont diagnostiqués.

Vous pouvez soutenir la campagne par donation sur la page give.sg :
https://www.giving.sg/campaigns/fooddeliveryriderforcharity

Plus de détails également sur la campagne sur le site :
www.fooddeliveryriderforcharity.com

160 Partages
160 Partages
Partagez160
Tweetez