fbpx
La Petite Ecole
smilfocus
ISS
Kali
Assurance Sante Singapour
IMC
Axiom Cours de Soutien Singapour

Surprenant : Grand effort de Singapour pour développer son récif coralien

Vous êtes surpris, voire incrédule à la mention de l’existence d’un (ou plusieurs) récifs coralliens à Singapour ? On comprend. La ville-État est plus connue pour ses travaux comprenant la soustraction du terrain à la mer. Les travaux à Singapour ont principalement pour but de créer du terrain supplémentaire pour bâtir ces merveilles d’architecture pour lesquelles la ville-Etat est connue. Ces mêmes travaux ont un impact désastreux sur la flore et la faune marine. Sans mentionner de nombreux incidents de marées noires sur les plages…

Pourtant, le récif corallien, et même plus d’un, existe bel et bien à Singapour !

Un trésor en danger

Selon les autorités scientifiques de Singapour, inutile d’aller jusqu’à en Australie ou en Mer Rouge pour admirer les coraux. Dans quelques années, grâce au projet en cours, il sera suffisant de se rendre à Pulau Hantu ou bien de visiter le Phare de Raffles, pour pouvoir admirer la vie maritime naturelle.

Bon, sur ce point il faut bien être clair – comme partout dans le monde, les récifs de Singapour ont bien été mis en danger par la pollution et surtout le réchauffement climatique, qui ont un effet néfaste sur les coraux.

Réchauffement néfaste … globalement

Les récifs naturels sont menacés par des conditions environnementales de plus en plus difficiles. Le réchauffement climatique, incluant le réchauffement global de la mer, s’ajoute aux éléments polluants. Tout cela tue, petit à petit la population corallienne, qui n’arrive plus à se reproduire normalement. Les scientifiques prévoient une réduction de 75% de la population corallienne et ce jusqu’en 2030 !!!

Cette disparition n’est pas sans conséquences : un grand nombre de poissons et d’autres espèces maritimes dépendent étroitement de ces joyaux aquatiques. Quand les récifs coralliens meurent, les autres espèces dépérissent aussi, rapidement.

Singapour s’en mêle

La ville-Etat s’enorgueillit de son statut de ville verte et depuis quelques années, elle pousse jusqu’à se mouiller littéralement. Ainsi, depuis une bonne dizaine d’années de nombreuses tentatives de sauvegarde de la flore et faune maritime ont vu le jour.

Conservation des récifs naturels

Depuis les années 1987-1991, les organisations non-gouvernementales Republic of Singapore Yacht Club (RSYC), Singapore Institute of Biology (SIBiol) et Singapore Underwater Federation (SUF), ont effectué des recherches poussées. Ce projet fait établir les colonies naturelles importantes qui méritent des travaux de conservation (St John’s islands, Pulau Hantu, Pulau Semakau, et l’environnement du Phare de Raffles).

Ces recherches ne sont qu’une introduction à un véritable projet de protection, incluant l’insertion des corps artificiels plus ou moins grands sur lesquels les bébés coralliens divers pouvaient s’accrocher pour y pousser. En même temps, la Marine Conservation Group (MCG) de Nature Society of Singapore effectue des plongées pour sauvegarder les récifs coralliens mis en péril par les projets de construction de la ville.

S’ajoute la mise en place des bouées d’amarrage, surtout autour de Pulau Hantu, pour décourager les bateaux à jeter l’ancre et endommager ainsi les récifs en développement.

Un projet corallien pas comme les autres

En 2018, un immense édifice en béton a été posé sur le sol maritime auprès de Small Sisters Island. Chaque pièce de ce grand jeu de construction s’élève à 10 mètres de haut. D’aspect plutôt bizarroïde, elles ont été conçues afin d’être entièrement couvertes de coraux jusqu’en 2030. Posées ensemble, l’une après l’autre, elles devraient couvrir une surface de 1000 hectares. En tout, il y a 8 pièces de ce “puzzle” géant, posées l’une après l’autre en 2018. A noter que ce projet ambitieux est unique surtout pour le fait qu’une fois habité, ce sera le plus grand récif corallien artificiel au monde.

Vous ne connaissiez pas Le Marine Park ?

Eh bien faudra bien y remédier, dès que possible !

C’est avec la création en 2015 du premier Parc maritime de Sister’s Islands, que la ville-Etat met la barre très haut. Cet univers maritime est une véritable réserve naturelle, qui sert également de lieu éducatif, de conservation et de développement. Son but premier, protéger les espèces maritimes de tous genres des effets néfastes que peut avoir l’un des ports les plus importants au monde, le Marina Bay.

Submergé pendant la plus grande partie de l’année, ce parc sert d’habitat pour un grand nombre d’espèces en danger, comme le sont les hippocampes, des palourdes ou certaines espèces d’éponges marines. En plus, plus de 250 espèces de coraux vit dans les eaux du parc, dont la vocation première est de protéger la vie maritime.

En plus de son récif corallien, chouchouté jalousement, Le Marine Park possède également une Nursery pour les bébés tortues : c’est ici que les tortues maritimes naissent dans un espace sécurisé. Et pas seulement ! Un projet de Nursery Corallienne est justement en projet, et devrait voir le jour prochainement.

Vous aimez bien le concept ?

Très bien ! A vous de choisir l’activité qui vous tente le plus :

  • Vous pouvez venir et visiter le parc, ou, si vous le voulez, explorer les circuits de plongée* du parc afin de découvrir cet habitat maritime à part.
    Petit truc insolite : un tableau d’informations, plongé dans l’eau, qu’on ne découvre que quand on est sous l’eau.
    ————————————————
    * A noter qu’il faut être entrainé en plongée pour pouvoir se lancer dans ce circuit de découverte, ce qui ne devrait pas trop difficile, la plongée étant une des activités adorées par les expats de Singapour, à en juger les discussions animées à ce sujet !
    A noter toutefois qu’actuellement,il n’y a pas de séances de plongée organisées.
  • Joignez-vous aux balades guidées pendant la marée basse : A marée basse la plage découvre un monde immense à découvrir et redécouvrir.
  • Visitez la Galerie Publique de Marine Park Outreach and Educational Centre. Cette galerie se trouve sur l’île St John. Vous y découvrirez l’expo sur la vie sous-marine, incluant un diaporama 3D des circuits de plongée du parc.
  • Finalement, vous cherchez à vous mouiller vraiment ? Devenez volontaire à courte ou longue durée. Le parc propose un grand nombre d’actions autour de la recherche et la sauvegarde de l’environnement maritime.

Bon à savoir !

Accès : Prendre le bateau à partir de West Coast Pier ou Marina South Pier. La jetée de Big Sisters’ Island (Pulau Sabar Laut) accueille les passagers, cependant, il est impossible d’y laisser son bateau, c’est interdit. Il vaut mieux s’y rendre par l’un des bateaux qui sillonnent les îles.

Heures d’ouverture : 7 A.M. à 7 P.M.

A noter : La zone de Big Sisters’ Island (Pulau Sabar Laut) est l’unique zone ouverte au public. Les zones de Small Sisters’ Island et les récifs qui bordent la côte ouest de St John’s Island et Pulau Tekukor sont des zones strictement réservées à la conservation et à la recherche, et donc interdites.

Découvrir avec respect (Do’s & Dont’s) : Ne pas jeter ses ordures partout ou faire du bruit ça paraît normal, mais cela n’a apparemment pas été gravé dans les esprits de tout le monde. Du coup, avant de pénétrer dans le parc, il est donc utile d’apprendre ce qu’il ne faut absolument pas faire une fois sur place.

Sources utiles :

https://www.nparks.gov.sg/gardens-parks-and-nature/parks-and-nature-reserves/sisters-islands-marine-park

https://www.nparks.gov.sg/-/media/marine-park-brochure.pdf

https://coralreef.nus.edu.sg/information/artreefs.html

https://www.nparks.gov.sg/biodiversity/our-ecosystems/coastal-and-marine/coral-reefs

 

 

 

 

 

 

39 Partages
Partagez39
Tweetez