fbpx
smilfocus
Axiom Cours de Soutien Singapour
Assurance Sante Singapour
Kali
La Petite Ecole
IMC
ISS

Thaï addict !

545 Partages

D’emblée on est séduits par le dynamisme de Katy Faure, fondatrice de Ka.Thaï, atelier de cuisine thaïlandaise. Katy Faure, c’est un tourbillon d’énergie et de générosité, qui le temps d’un cours chez elle, nous fait partager son amour pour la Thaïlande et les rencontres.

Le début de l’aventure de Ka.Thaï remonte à 1996…
Katy Faure : « Oui, j’habitais Bangkok à l’époque. J’avais la meilleure cuisinière qui soit. Malheureusement, elle refusait que je franchisse la porte de la cuisine. Elle estimait que c’était son territoire et que j’avais mieux à faire. Comme j’étais très frustrée, j’ai commencé à prendre des cours de cuisine thaï avec une amie en cachette. Pendant deux années, tous les vendredis matins, je me suis perfectionnée aux multiples facettes de cette cuisine si riche. Ma
cuisinière n’en a jamais rien su ! ».

Vous n’avez créé Ka-Thaï qu’en 2016 ?
Katy Faure : « Nous avons quitté Bangkok en 2001. À mon retour en France, il était impensable que je me remettre à cuisiner un bœuf bourguignon ou une blanquette de veau ! J’ai ainsi pris l’habitude de préparer des dîners thaïs. Parallèlement, mon amie avec laquelle j’avais pris des cours en Thaïlande, a ouvert son propre atelier de cuisine à La Rochelle puis en Afrique du Sud. Le succès a été immédiat. Nous en avons discuté, nous avons fait évoluer nos recettes ensemble. Encouragée par ma famille et mes amis, cette dynamique m’a donné envie de faire la même chose à Singapour. Au final, c’est une belle histoire d’amitié. J’ai été soutenue et accompagnée tout au long du processus : la constitution de mon dossier auprès du MOM, la création des outils de communication, la traduction de mes recettes en anglais.
Encore aujourd’hui, une amie vient régulièrement faire des photos de mes plats pour les poster sur son blog culinaire ».

Le succès a été instantané. Comment l’expliquez-vous ?
Katy Faure : « Grâce à ma page Facebook et au groupe Singapour Nana qui est un support incroyable. Je limite mes cours à sept personnes. Quand un cours est complet, je suis obligée d’en ouvrir un autre. Les semaines se remplissent par conséquent très vite. Aujourd’hui, je propose trois cours par semaine, en général les mardis, mercredis et jeudis, mais je m’adapte
surtout à la demande de mes clients. Énormément de personnes reviennent… Cinq fois… Six fois… ».

Comment s’organisent vos cours ?
Katy Faure : « Tout démarre la veille. J’emmène mes élèves faire les courses pour leur montrer les produits à acheter. Le lendemain, on rentre dans le vif du sujet dès 9h30. Nous faisons les recettes ensemble et passons à table ensuite pour déguster les plats que nous avons préparés ».

Où faites-vous vos courses ?
Katy Faure : « Je me ravitaille principalement au Golden Mile Complex, au FairPrice Stadium et au Geylang Serail market. J’achète du riz indien à côté de chez moi ou chez Mustafa ».

Vous venez d’ouvrir vos cours aux helpers…
Katy Faure : « Oui, ça date de ce début d’année. Le premier cours a été un grand moment de ma vie. C’était la première fois que j’avais les larmes aux yeux pendant un cours de cuisine. Elles ont toutes été emballées et m’ont embrassée en partant. Elles sont incroyables ! Enthousiastes et émouvantes ».

Au bout de dix-huit mois, quel est le bilan ?
Katy Faure : « C’est un vrai plaisir ! Humainement, c’est d’une richesse formidable. J’ai appris à cuisiner à 539 personnes l’année dernière ! J’ai rencontré des personnes avec des vécus incroyables. J’adore me nourrir des histoires des gens. Une des rencontres qui m’a le plus marquée est avec une conteuse de chez Gallimard. Elle était venue rendre visite à sa fille qui
habite ici ; il était assez improbable pour moi de croiser une personne telle quelle. Des amitiés se sont créées chez moi, les gens repartent souvent ensemble. J’ai des histoires incroyables à raconter… ».

Quel est votre coup de cœur à Singapour ?
Katy Faure : « Mon quartier, Tanjong Katong. J’adore mon quartier ! J’aime pouvoir faire du vélo, j’aime mes petits commerçants, j’aime la proximité avec la mer, la plage et l’aéroport. Et j’aime tout particulièrement les gens qui y habitent ! ».

Et votre coup de cœur en Asie ?
Katy Faure : « Bangkok sans hésiter ! Je me sens chez moi à Bangkok. Il s’est passé quelque chose avec cette ville, même si je ne peux pas l’expliquer. En plus, vous l’aurez compris, j’adore la cuisine thaï. C’est important un pays où l’on mange bien ! J’ai adoré les personnes que j’ai rencontrées là-bas, qui restent des amis très chers ».

Informations utiles
Ka.Thaï
85, Jalan Seaview
438398 Singapour
70 SGD le cours de 9h30 à 13h
Page Facebook

545 Partages
545 Partages
Partagez545
Tweetez