fbpx
IMC
Assurance Sante Singapour
La Petite Ecole
smilfocus
Axiom Cours de Soutien Singapour
Kali
Sing-Guarantee

Travailler à Singapour – Témoignage de Nath

Aujoud’hui, nous recevons Nath qui a accepté de répondre à nos questions sur Singapour, sur sa recherche d’emploi, son salaire, vacances, mutelles, et sur le marché de l’emploi.

1. Prénom, âge, mariée, depuis quand à Singapour ?

Je m’appelle Nath. Nous sommes à Singapour depuis août 2013 et sommes arrivés en famille avec une petite fille qui avait 11 mois. Depuis septembre 2015, la famille s’est agrandie avec notre 2e fille qui est née à Singapour alors que sa grande soeur est née en France.

2. Pour quelle(s) raison(s) es-tu venue vivre à Singapour ?

Ma carrière en France n’évoluait plus et je cherchais de nouveaux challenges à relever. Comme je souhaitais ajouter une dimension internationale à ma carrière (depuis quelques années) et que je voulais être complètement immergée dans un nouvel environnement où je savais que je devais m’adapter à un nouveau pays, une nouvelle culture et une manière de travailler différente, j’ai senti (j’étais prête) que c’était le moment de vivre une nouvelle aventure aussi bien professionnelle que personnelle. Nous avons choisi Singapour parce que c’est un pays qui est à la fois un hub pour voyager en Asie et un pays multi-cuturel.
Nous avions visité Singapour 6 mois avant notre installation ici et nous avions apprécié notre visite. C’est pour cela que nous avons voulu tenter l’aventure.

3. As-tu commencé à chercher un job en France ou seulement à ton arrivée à Singapour ? Combien de temps t’a-t-il fallu pour trouver un emploi ?

Il n’y avaient aucune opportunités internationales ouvertes à Singapour dans mon domaine d’activités au sein de l’entreprise pour laquelle je travaillais à Paris et les Ressources Humaines de mon ancienne boîte m’a gentiment dit d’aller voir sur place.
J’ai donc commencé à chercher un job sur place à Singapour mais quand tu ne connais pas le marché local et les tendances de recherche d’emploi ici, tu ne sais pas vraiment par où commencer. J’ai finalement participé à des ateliers/ workshops (payants) dédiés au marché de l’emploi et à la recherche d’emploi.
A partir du moment où j’étais prête pour la recherche d’emploi avec mon CV, mon profil LinkedIn à jour et mon « pitch elevator », ce m’a pris 3 mois et c’est surtout grâce au réseau.

4. Quel emploi exerces-tu ? Depuis quand ? As-tu changé depuis ton arrivée ? Avec quel type de visa ? Parles-tu anglais/mandarin/autre ?

Je m’occupe du Digital Performance Marketing sur des marchés de la région Asie du Sud-Est chez Wavemaker qui est une agence Media. Content. Technology. du GroupM.
J’ai rejoint le GroupM en 2016 et j’y suis depuis 2 ans maintenant. Ils m’ont embauché avec mon Dependant Pass et ils ont fait une demande LOC auprès de la MOM. Cela a été très rapide. En 7 jours ouvrés, je pouvais prendre mes fonctions dans mon nouveau job.
Petite précision, je ne parle pas Mandarin et ne le comprend pas non plus et cela surprend pas mal les locaux parce que j’ai les traits du visage d’une personne d’origine chinoise.

5. Comment s’est passée la négociation du salaire ? des congés ?

Je suis en contrat local avec 15 jours de congés par an. En ce qui concerne le salaire, j’ai accepté d’être rémunérée en dessous de mes prétentions.

6. As-tu des avantages sociaux ? Mutuelle, équivalent d’un CE… ?

Oui, j’ai une mutuelle par mon entreprise et des avantages comme les entrées gratuites pour le Zoo, des tarifs privilégiés pour l’abonnement téléphonique mobile…

7. Pour combien de temps es-tu à Singapour ? Et pour combien de temps aimerais-tu rester ?

Pour être honnête, je n’ai aucune idée pour combien de temps nous allons rester à Singapour. Mais si j’ai une opportunité professionnelle dans un autre pays, je suis

8. Quel est ton feedback sur le marché de l’emploi à Singapour ?

Le marché de l’emploi à Singapour est difficile surtout en ce moment. Le gouvernement a durci les règles pour l’obtention des « Employment Pass ». Je sais que cela rajoute un stress supplémentaire. J’ai envie de dire qu’il faut bien se préparer avec le CV adapté au marché local, le profil LinkedIn à jour… et surtout faire du réseautage/ networking. Il y a plein d’événements gratuits ou moyennant une participation que tu peux trouver sur EventBrite. Bien évidement, tout le monde le sait, les membres des groupes Facebook francophones partages aussi des évènements.

A lire également

1 Partages
Partagez1
Tweetez