courses, repas et pressing
Singapour
L'Excellence
La Petite Ecole Singapour
International Medical Center
Noel
Plongez dans l'expérience uex

Après la gastronomie française, l’Unesco reconnaîtra-t-elle la cuisine singapourienne et ses fameux « Hawkers centers » ?

En août dernier, le Premier ministre Lee Hsien Loong a annoncé, lors de la fête nationale, que Singapour souhaitait proposer à l’Unesco d’inscrire les « Hawker Centers » sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’Unesco. Depuis lors, de nombreux Singapouriens se sont engagés en faveur de cette candidature. La gastronomie des « Hawker centres » appartient indéniablement au patrimoine culturel de la cité Etat asiatique et ils pourraient donc bientôt être mis au même rang que « le repas gastronomique français », reconnu par l’Unesco depuis 2010.

Les Hawker Center, patrimoine culturel et gastronomique de Singapour

Chaque jour, plus de 6 000 vendeurs de street food vendent leurs plats dans près de 110 « Hawker Centers » à Singapour. Depuis les années 50, ces centres couverts, ou en plein air abritent un certain nombre de petits restaurants de street food qui proposent boissons ou nourriture à un prix abordable. Ils sont nés en pleine période d’urbanisation, pour résoudre les problèmes d’hygiène et de pollution liés aux nombreux vendeurs de rues.

On y trouve des plats incontournables de la cuisine asiatique, qu’elle soit chinoise, malaisienne, indienne ou indonésienne. L’ambiance y est conviviale et contraste avec l’atmosphère aseptisée que les visiteurs reprochent souvent à Singapour. La chaleur est étouffante, le bruit assourdissant, les odeurs fortes et il faut faire la queue, mais une fois qu’on y a goûté, quel bonheur ! Le fameux guide Michelin a même accordé des étoiles à deux de ces restaurants en 2016, c’est dire si on y mange bien…

La street food singapourienne, bientôt inscrite au patrimoine de l’Unesco ?

Dans son discours du 19 août dernier, le président à rappelé que ces « salles à manger communautaires » de Singapour étaient une institution culturelle et un élément unique du patrimoine et de l’identité du pays. Selon lui, l’inscription de la culture des « Hawkers Centers » sur la liste du patrimoine culturel immatériel « contribuera à la sauvegarde et à la promotion de cette culture unique pour les générations futures » et de « permettra également au reste du monde de connaître notre patrimoine alimentaire et multiculturel local. »

Si la candidature, qui sera présentée en mars, est retenue par l’Unesco, la culture des « Hawkers Centers » rejoindra « le repas gastronomique français », mais aussi le théâtre malais Mak Yong de Kelantan, le batik indonésien ou encore le yoga indien sur la scène mondiale. Commencée en 2008, la liste du patrimoine culturel immatériel compte environ 400 éléments. Elle vise à démontrer la diversité du patrimoine mondial et à en garantir la protection.

Les Hawker Center, un symbole du multiculturalisme

Pour de nombreux Singapouriens, les Hawker Centers représentent un lieu privilégié d’interaction sociale, sans oublier qu’il s’agit d’une attraction très appréciée des touristes. Le premier ministre a également rappelé que les Singapouriens de toutes les races, religions et groupes socioculturels se rassemblent dans les « Hawkers Centers », un exemple de multiculturalisme et de vivre ensemble réussi.

Mr Loh, qui tient une échoppe au marché Tiong Bahru, est favorable à la nomination au patrimoine de l’Unesco. Il affirme :

Je me sens apprécié et je suis fier. Peut-être que les nouvelles générations de Singapouriens auront envie de faire ce métier.

Si la candidature, sur laquelle les officiels penchent encore, est bien soumise d’ici deux mois, l’Unesco donnera son verdict en 2020. En attendant de savoir si les « Hawker Centers » seront élevés au même rang que la gastronomie française, pourquoi ne pas aller en juger par vous-mêmes, au fameux « Hawker Center » Lau Pa Sat, dont le stand coréen sert de délicieux BiBimBap , ou encore au  Maxwell Food Court, pour beaucoup le meilleur de Singapour

Article by Alix Simonovitch

39 Partages
Partagez39
Tweetez